L’eau coulera toujours du robinet…

Conseil communautaire du 4 novembre

Trois dossiers importants ont été traités lors de cette réunion : la mutualisation, le commerce de proximité dans les centralités et la prise de compétence eau-assainissement. Ce premier billet est consacré au dernier point.

L’eau coulera toujours du robinet !

Le transfert de cette compétence des communes vers Quimperlé communauté est particulièrement complexe. Il résulte d’une application de la loi Notre. Argument du législateur : réduire les coûts.

Le Conseil communautaire a validé la date officielle du transfert : 1er janvier 2019. Le débat s’est également porté sur les modalités de gouvernance* relative à ce service essentiel pour les habitants de ce territoire. Les élus y semblent très attachés, mais, faut-il bien l’avouer, ce sujet est bien loin des préoccupations des habitants. En réalité, aujourd’hui il suffit de tourner le robinet pour avoir de l’eau ; demain, après le transfert de compétence, il suffira toujours de tourner (dans le même sens !) ce robinet pour avoir de l’eau.

vidéo

Une eau plus chère pour les Quimperlois.

Par contre, ce qui changera, ce sera la facture, notamment pour les Quimperlois. Il y aura une augmentation substantielle**. Ainsi l’ont admis les conseillers communautaires, certains suggérant qu’il conviendra, pour que la pilule soit plus digeste, d’étaler cette augmentation sur quelques années.

Pour ce qui me concerne, le point le plus important est donc bien cette augmentation et non les modalités de la gouvernance.

Idem pour la redevance assainissement.

Je l’ai déjà précisé à maintes reprises, notamment lors de la campagne électorale début 2014 : il n’est pas question d’accepter que le transfert de cette double compétence se traduise par une augmentation de l’eau pour les Quimperlois. De l’eau, mais aussi de la redevance assainissement calculée sur la consommation d’eau.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les Quimperlois paieront plus pour un service identique.

Tableau comparatif de trois communes (Quimperlé, Mellac, Rédéné)***

Pour chaque ville, prix du M3 tout compris (abonnement, consommation, assainissement, redevance pollution et modernisation des réseaux)

Quimperlé Mellac Rédéné
Facture eau pour 48m3 2.09 2.47 2.86
Facture assainissement 1.50 2.59 2.71

 

Le prix de l’eau s’établira donc à la hausse pour les Quimperlois****.

Il est donc impératif que les Quimperlois se saisissent dès maintenant de ce problème. Ils doivent réagir avec détermination et soutenir les élus Quimperlois qui vont mener la bataille pour le maintien du prix de l’eau.

La pression fiscale est déjà trop forte, notamment après l’augmentation de plus de 7% de la part départementale de la Taxe foncière (voir ICI), pour exiger des élus Quimperlois qu’ils s’opposent fermement à cette augmentation.

Alain Kerhervé

 

* Notamment Nicolas Morvan…. Mais d’autres aussi !

** La loi n’oblige aucune collectivité territoriale (Ici Quimperlé Communauté) à fixer un prix de l’eau (et assainissement) unique sur l’ensemble du territoire.

*** Tableau détaillé ci-après

**** Bien entendu, ce nouveau tarif unique devrait prendre en compte, pour son calcul, des tarifs actuels de chacune des communes, cependant corrigés des consommations réellement facturées sur chacune d’elle.


Détails des tarifs sur les 3 communes

captureeau


 

Répondre à Anonyme Annuler la réponse