«

»

Déc 29

Un conte de Noël… à Quimperlé

 

« Il était une fois… ».  Tous les contes commencent de la sorte !

Donc, il était une fois une commerçante Quimperloise décidée à œuvrer pour l’ensemble de ses collègues de la haute-ville. A l’approche des fêtes de fin d’année, période propice à développer le commerce de proximité, elle propose lors d’une réunion avec les responsables de Quimperlé communauté (ex-cocopaq) qui transmet à la Mairie de Quimperlé* une action simple, peu coûteuse pour la collectivité et favorable (faut-il l’espérer !) à ce commerce de proximité qui a bien du mal à survivre à Quimperlé.

Son idée : flécher, aux carrefours routiers importants, la direction des commerces de la haute-ville.

La réponse fut brève et sanglante : pas de moyens pour…

Carrefour en haut de la Rue Thiers

Abasourdie de la réponse de l’adjointe en charge du commerce**, mais pas désespérée, notre commerçante dynamique prend l’affaire en main. Elle décide de faire elle-même ces fameux panneaux jaunes (plus de 100€ de sa poche) et charge son époux de les placer aux bons endroits… Et ça se voit !

La Mairie intervient après !

La Mairie vexée…

Dès ces panneaux posés, il est décidé*** de peindre la devanture de l’ex-restaurant chinois destiné à la destruction et d’apposer sur les fenêtres un camouflage portant à son tour la fameuse indication des commerces de la haute-ville. Le conte de Noël ne dit pas combien cela a coûté à la collectivité.

La leçon qu’il convient de retenir de ce petit conte de Noël, c’est que cette commerçante a eu tort d’avoir raison avant le pouvoir local.

Bravo Madame !


* Problème de visibilité des petits commerces mainte fois soulevé auprès des élus.

** Réponse positive de Nadine Constantino… mais sans un seul euro de la Mairie… et limitée à la période des fêtes de fin d’année.

*** Qui, la Mairie, l’intercommunalité ?

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Irénéé Legoff

    Je pense qu’il ne faut pas tout attendre de la mairie où d’autres décisionnaires publics, mais faire soi même ce qu’on peut faire , ce qu’on juge utile de faire pour l’intérêt général . Réapproprions nous notre ville, nous citoyens, asso, , commerçants…
    On sait par ailleurs que les élus droite (oui oui ) et gauche) se chargent bien d’aider la grande distribution en « requalifiant  » kervidannou avec 4M€ d’argent public il y a 3 ans….
    Soyons en acteur, on en deviendra alors plus naturellement consommateur ou consommacteur!

    1. qlepassion

      Pour ce qui concerne la « requalification de K3 » (Là où il y a majoritairement les commerces) il faut rappeler que cette zone est intercommunale et que la décision pour cette zone a été prise par Nicolas Morvan. Pour plus de détails, voir ICI : http://quimperle-passion.gaullisme.fr/les-soldats-de-la-cocopaq-nont-pas-rempli-leur-mission

  2. Geronimi

    Souvent le pouvoir et l’intelligence ne font pas bon ménage. Le pouvoir rend fou pour ne pas dire c… C’est pour cela qu’il faut changer d’élus, souvent, ca les rend intelligents, enfin… Pas tous. Dixit Georges Brassens, quand on est con on est con…

  3. ARNAUDON

    Bonjour,

    Il est vrai que, partout en FRANCE, les commerces de proximité ont bien du mal à survivre. Il est réconfortant qu’une personne bien intentionnée, pour tous les commerces de la Haute Ville, ait pris cette initiative….La Mairie a réagi comme bcp d’autres mairies….Augmenter les impôts leur semble facile, en revanche aider pour les fêtes de fin d’année, leur parait au-dessus de leur moyen…Quand on voit ce qu’ils dépensent pour des choses bcp moins utiles. Franchement repeindre toutes les vitres de l’ancien restaurant ne leur a-t-il pas coûté plus cher, que s’ils avaient accepté immédiatement de faire un fléchage qui, de plus, aurait pû servir lors de toutes les occasions pour ces commerces un peu oubliés !!!

    JE SOUHAITE A TOUS LES HABITANTS QUIMPERLOIS ET ENVIRONS, UNE EXCELLENTE ANNEE 2017, AVANT TOUTE CHOSE UNE BONNE SANTE, UNE MAIRIE QUI SACHE REAGIR INTELLIGEMMENT… BIEN CORDIALEMENT…G., AM. ARNAUDON

  4. corsaire

    L’autorisation à la connerie, c’est auprès de qui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>