Danses bretonnes. Une initiation réussie, un public conquis

 

À l’invitation de Quimperlé animation tourisme, le cercle Giz Kalonig de Quimperlé proposait, ce mardi après-midi, sur la place Saint-Michel, une démonstration costumée de danses bretonnes, suivie d’une initiation gratuite ouverte à tous.

Le public admiratif n’a pas quitté des yeux les danseurs, qui les ont ensuite invités à les rejoindre dans leurs rangs. (Victoria Briand) © Le Télégramme

Une centaine de spectateurs ont ainsi pu découvrir les danses traditionnelles bretonnes telles que le rond de Saint-Vincent, aux côtés des deux musiciens et 22 danseurs présents pour les accompagner.

Si les pas des apprentis danseurs sont encore un peu hésitants, ce fut avant tout l’occasion de réunir petits et grands autour d’un même rendez-vous festif, célébrant le patrimoine et la culture bretonne.

Le Télégramme

 

Quimperlé, ville sportive…

Le canoéiste Nicolas Gestin est champion du Monde junior
***

Depuis quelques jours, le canoéiste du Canoë-kayak club de Quimperlé (Finistère), Nicolas Gestin, membre de l’équipe de France jeunes, est à Ivrea, en Italie, pour participer au championnat du monde de canoë-kayak slalom. Il est désormais champion du Monde junior de canoë-kayak par équipe.

Depuis quelques jours, le canoéiste du Canoë-kayak club de Quimperlé (Finistère), Nicolas Gestin, membre de l’équipe de France jeunes, est à Ivrea, en Italie, pour participer au championnat du monde de canoë-kayak slalom.

Ce 17 juillet, il a remporté le championnat du monde junior de canoë-kayak par équipe.

« Une véritable consécration pour ce jeune sportif d’exception et pour son club, le CKCQ de Quimperlé. On lui souhaite bonne chance pour l’épreuve individuelle », félicite Michaël Quernez, maire de Quimperlé.

À 18 ans seulement, il s’est fait une belle place dans le monde du canoë en quelques années.

Il y a quelques semaines, il annonçait que son objectif principal cet été était « d’aller chercher le titre de champion du monde en Italie, et celui de champion d’Europe ». Ce dernier championnat se tiendra en Slovaquie, à Bratislava, à la fin du mois d’août.

Ce mardi, il a participé au championnat du monde en équipe, jeudi ce sera les qualifications en individuel et samedi, si tout se passe bien, il pourrait bien s’aligner sur les départs des demi-finales et de la finale.

Ouest-France

Ne nous fâchons pas, Monsieur le Maire !

Monsieur le Maire,

Lors du dernier Conseil Municipal de Quimperlé (4 juillet), nos questions et propositions vous ont causé visiblement quelques désagréments. Il est évident qu’il n’était nullement dans nos intentions de vous froisser de quelques manières que ce soit, et si tel est le cas, nous vous prions de nous en excuser.

Nous formons l’espoir que les congés qui approchent suffiront à vous rasséréner, et qu’à la rentrée de septembre vous aurez réussi à nous pardonner.

Visiblement, nous sommes sur 2 conceptions différentes du déroulement du débat.

Nos interventions ont porté sur 2 points principaux :

  1. Une simple question d’information sur le coût réel des RIAS, car c’est un sujet qui revient beaucoup dans les conversations Quimperloises. Vous vous êtes offusqué que l’on ose évoquer ceci comme si le coût des RIAS devait rester un tabou. Cherchant à nous discréditer, vous avez évoqué une petite musique. Vous n’avez pas l’oreille musicale : pour nous c’était du LITZ quand vous entendiez du WAGNER. À chacun son ressenti.
  2. Notre proposition de motion sur le TER pour prendre fait et cause pour les usagers. (Lire ICI) Et là encore vous vous êtes offusqué car nous n’avions pas daigné vous en parler auparavant.

En résumé, pour vous, lorsque nous votons une de vos délibérations, nous sommes dans le cadre d’une opposition constructive. En revanche, lorsque nous nous opposons ou osons proposer, là à vos yeux nous sommes des vilains moutons noirs.

Rappelons que c’est notre devoir et notre droit de nous impliquer dans la vie de notre cité, comme c’est notre droit et notre devoir de donner un avis sur tous les points impactant la vie des Quimperlois. Et naturellement, notre objectif est de convaincre un maximum de Conseillers municipaux de suivre notre point de vue. C’est là, le vrai débat démocratique !

Aujourd’hui, sachez que nous chantons PIAF : « Non, je ne regrette rien ».

Bien évidemment, comme nous vous l’avons toujours dit, si les décisions prises par vous nous semblent cohérentes avec notre conception de la cité, alors nous vous soutiendrons. Dans le cas contraire, nous nous opposerons, et c’est là notre rôle d’être un contre-pouvoir.

Contre-pouvoir, dont vous ne vous êtes pas privé d’user, rappelons-le, lorsque vous étiez dans l’opposition, car une assemblée démocratique ne peut être d’une couleur uniforme. Si tout le monde comprend çà, alors l’essentiel est sauvé.

Monsieur le Maire, pour que vous reveniez en super forme au retour de vos congés réparateurs, nous vous suggérons un programme de vacances :
détendez-vous par la pratique de sports, par l’écoute de la belle musique qui a la vertu d’adoucir les mœurs, par la méditation sur le thème : “l’arc en ciel[1] et la démocratie”.


[1] Un arc-en-ciel présente un dégradé de couleurs continu ; il exprime en politique la diversité et les nuances de sensibilité.