«

»

Mar 03

Le retard de la fibre optique en Pays de Quimperlé !

Il est temps de réagir !

Et Quimperlé (soit-disant prioritaire)….

La fibre optique, le système de connexion internet le plus rapide à ce jour pour les particuliers en France, semble se faire une place dans les habitudes quotidiennes des ménages. De plus en plus de foyers sont reliés au réseau et… de plus en plus de foyers prennent un abonnement de ce type pour bénéficier des débits accrus qu’il permet. Ainsi, en 2016, le seuil des 2 millions de foyers reliés à la fibre optique a été franchi.

Presque 8 millions de foyers éligibles au FttH

L’Arcep, le régulateur des télécoms, a publié jeudi 2 mars 2017 les chiffres du déploiement de la fibre optique en France pour 2017. Les opérateurs continuent de déployer ce réseau qui deviendra de plus en plus nécessaire au fur et à mesure que les objets, de plus en plus connectés, seront demandeurs de débit. La technologie FttH (Fiber to the Home), notamment, se développe.

Le déploiement de la fibre en Bretagne, et plus précisément dans le Finistère, semble donc pour l’instant en retard par rapport à d’autres régions de France. (http://www.lafibreoptique.fr/test-eligibilite/bretagne/finistere/)

Au 31 décembre 2016, selon les données de l’Arcep, pas moins de 7,7 millions de foyers en France étaient éligibles à ces offres FttH, soit à la « fibre optique » ; un nombre en hausse de 731 000 au dernier trimestre, soit une hausse de 11 % en trois mois et de 37 % en un an. Le FttH permet des débits montants et descendants plus de 10 fois supérieurs à ceux proposés par l’ADSL. Fondamental pour télécharger, par exemple, ou encore jouer en ligne et regarder films et séries.

L’utilité de ce type de débit semble convaincre de plus en plus de Français : ils étaient 2,2 millions à être connectés au FttH fin 2016.

Le très haut débit simple garde l’avantage

L’autre technologie pour le très haut débit, le FttLa ou FttB, déployée notamment par SFR, ne peut plus être appelé « fibre optique ». Si la technologie de base est bien la fibre optique, celle-ci n’arrive qu’au pied de l’immeuble de l’abonné qui est ensuite relié par le câble.

Plus facile et moins chère à déployer, elle garde l’avantage sur le FttH en termes d’abonnés : avec 3,2 millions d’abonnés à cette technologie, elle reste le premier moyen d’accès aux offres dites « très haut débit » proposant des débits descendants supérieurs ou égaux à 30 Mpbs.

Mais la grande majorité des Français reste connectée à Internet via l’ADSL et ses débits limités : sur les 27,7 millions de foyers reliés à Internet en France, seuls 5,4 millions le sont par des offres très haut débit (FttH ou FttLa). 22,3 millions disposent encore du « vieil » ADSL.

… prend un sérieux retard par rapport aux prévisions de la Cocopaq

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>