2018, une année blanche pour l’impôt sur le revenu

Info : Les contribuables apprécieront très certainement la déclaration de Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, dans le Journal du Dimanche : 2018 sera bien une année blanche pour l’impôt sur le revenu.

« Tout va bien se passer », rassure le ministre dans une interview pour l’hebdomadaire. Qui confirme donc la bonne nouvelle : il n’y aura pas d’augmentation d’impôt avec cette réforme, et 2018 sera bel et bien une année blanche. Cette année, les contribuables déclarent leurs revenus touchés en 2017 ; en 2019, ils déclareront leurs revenus de 2019. 2018 passe donc à la trappe, exception faite des revenus exceptionnels de type primes afin d’éviter les effets d’aubaine.

Éviter les effets d’aubaine

Les Français qui bénéficient d’avantages fiscaux continueront d’en profiter avec la réforme, « rien ne change » pour les réductions d’impôts. « L’impôt à la source n’est pas une réforme du calcul de l’impôt, mais de la façon de le payer », explique Gérald Darmanin. Seul changement, mais il est de taille, « le contribuable paiera l’impôt sur le revenu au moment où il le percevra ». La somme prélevée s’affichera sur la feuille de paie, sous le montant du salaire net.

Feuille de paie

C’est durant la déclaration de revenus 2018, qui recouvre les revenus de l’année 2017, que les contribuables sont amenés à choisir entre un des trois taux qui détermineront leur imposition mensuelle à compter de l’année prochaine : un taux par défaut qui prend en compte les revenus et la situation familiale ; un taux individualisé qui ne prend pas en compte la situation familiale ; et le taux neutre qui ne prend en compte ni la situation familiale, ni la réalité des revenus. Bien sûr, dans ce dernier cas, il faudra régulariser sa situation auprès du fisc chaque année.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.