Je ne serai pas le fossoyeur des halles !

Les Quimperlois n’ignorent plus la situation « catastrophique » des Halles de la place Hervo, mais aussi celle tout autant du commerce en centre-ville.

Ce matin, 8 heures. Je suis place Hervo. Après avoir fait le ravitaillement pour le petit déjeuner de ce début de week-end, salué le patron du bar des halles, je discute avec Philippe Berguerie de l’avenir des halles.

A l’évocation d’une future étude qui sera proposée au prochain Conseil municipal du 19 décembre, il me rejoint sur ce sujet : « encore une étude ? Mais pourquoi faire ?

Avant de nous quitter, il m’annonce : « Je reste après les fêtes, car je ne serai pas le fossoyeur des halles ! Je participerai le temps nécessaire au redressement des halles. Cela fait 28 ans que je suis ici ; une large partie de ma vie se trouve ici ».

« Je ne serai pas le fossoyeur des halles ! »

Un cri du cœur ! Merci Philippe.


Alain Kerhervé,
Un « élu heureux » pour ce matin


 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.