La presse est libre, moi aussi !

Alain Kerhervé

Pour les Quimperlois et habitants des communes périphériques, l’actualité concerne aussi le problème des halles de la place Hervo, des commerces installés dans le même quartier, en un mot l’attractivité du centre-ville.

les élus d’opposition (Soazig Cordroc’h, Serge Nilly, Marc Duhamel et moi-même) ont rédigé un communiqué de presse explicitant en quelques lignes notre position sur le sujet. Il est fort compréhensible que ce texte qui traite de plusieurs points a été construit comme un puzzle pour être compris de tous. S’il manque une pièce, çà dénature l’expression.

Je me permets donc de soumettre à votre attention les deux versions de la presse.


Le Ouest-France : un coup de ciseaux facile, dénaturant notre position.

OF 1er décembre 2018


Le Télégramme : Titre, photo et texte complet.

Le Télégramme 1er déc. 2018

 

 

 

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • SIMPLICISSIMUS on 01/12/2018 at 15 h 52 min
    • Répondre

    Ces Halles naguère vivantes et attractives sont devenues bien tristes en effet! Ce n’est, hélas, qu’un exemple de plus du peu de cas que font certains élus des avis et besoins effectifs des administrés. D’une manière générale la démocratie est devenue un mot creux, un habit dont s’affuble la ploutocratie oligarchique effective. Faut dire que l’exemple vient de haut…
    Après les bonnets rouges et les gilets jaunes, en quoi devra-t-on se déguiser pour faire entendre enfin la voix du bon sens et de l’équité?
    A pleurer!

      • ricquebourg on 02/12/2018 at 14 h 18 min
      • Répondre

      « démocratie » avez-vous dit !
      N’est-ce pas « le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple », ?
      Bien d’actualité (ou plutôt bafoué) avec les gilets jaunes !

      • ricquebourg on 03/12/2018 at 9 h 19 min
      • Répondre

      j’ai l’impression que mon « commentaire » s’est perdu, aussi je le renouvellle
      vous avez dit « démocratie », mais ce mot ne désigne-t-il pas « un régime politique dans lequel les citoyens ont le pouvoir »; ça rappelle des événements actuels, les citoyens s’expriment dans la rue mais nos dirigeants font comme s’ils n’entendaient pas. j’ai encore dans les oreilles une phrase du porte parole du gvt : « pour bien entendre, il faut écouter ».

    • Quéré Gérard on 01/12/2018 at 14 h 12 min
    • Répondre

    de la part de Cincinnatus

     » J’approuve tout à fait cette méthode synoptique…Ce procédé , dans le cas précis avancé, montre bien
    qu’il est des omissions coupables , des articles tronqués, qui transpirent la complicité, la volonté de minimiser, de réduire, de taire et finalement de baîllonner la vérité….Chaque lecteur se fera son opinion ! »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.