Les lecteurs du Figaro réagissent sur le voyage du Président Macron au ‘States’

L’appréciation d’une politique gouvernementale prend différentes formes. Mais pour être tout à fait objectif, il convient de réagir en identifiant chacun des sujets. Pour ma part, en ce qui concerne la place de la France dans le monde, thème particulièrement sensible pour un gaulliste de conviction, personne ne peut nier que le mandat d’Emmanuel Macron est, dans ce domaine, positif : la France est présente sur la scène internationale et le Chef de l’État l’incarne parfaitement.


Le graphique ci-après montre une adhésion sinon totale mais largement majoritaire.

Le figaro


Je me situe donc dans les 62.04%.

Ma nature m’avertit, mon expérience m’a appris, qu’au sommet des affaires on ne sauvegarde son temps et sa personne qu’en se tenant méthodiquement assez haut et assez loinCharles de Gaulles

Pour autant, si les arguments avancés par certains observateurs regrettent les derniers bombardements en Syrie, sans aucun mandat de l’ONU, il convient de prendre en compte que le Conseil de sécurité des Nations unies a beaucoup de difficultés à émettre un avis unanime, lequel est possible exclusivement sur des sujets où toutes les puissances sont en parfaite harmonie… donc sans aucun intérêt sur le fond.

« Le machin« , [l’ONU] comme le désignait Charles de Gaulle, affiche des limites incompatibles avec la cruelle réalité d’un monde en perpétuel conflit.

La France a toujours privilégié la diplomatie à la guerre. Il faut maintenant trouver les moyens de transposer le conflit du terrain vers les salons diplomatiques bien plus accueillants… Là aussi, la France, seule ou avec d’autres nations européennes, a un rôle à jouer.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.